Etape 1 Vuelta a Espana 2022

Étape 1 : Utrecht – Utrecht (23.3 km)

Profil de l’étape 1 du Tour d‘Espagne 2022 © A.S.O

Vendredi 19 août, à 18 h 30, s’élancera le départ de la 77ᵉ édition de la Vuelta a España sous la forme d’un contre-la-montre par équipe.

Un retour du contre-la-montre par équipe en guise d’ouverture après celui de 2019 à Torrevieja. Introduite en 2002 à Valence, la formule de l’épreuve chronométrée collective a connu depuis lors quatorze fois l’étape inaugurale sur le Tour d’Espagne, et ce, de manière quasi ininterrompue jusqu’en 2019. Une moyenne de 17.3 kilomètres au cours des deux décennies passées qui ont fait du cérémonial CLM par équipe, une distinction notable avec le Tour de France et le Giro d’Italia.

heure de départéquipeCOMPOSITION D’équipe
18:30Burgos-BHJetse Bol
Oscar Cabedo
Jose Manuel Diaz
Jesus Ezquerra
Angel Madrazo
Daniel Navarro
Ander Okamika
Manuel Penalver
18:34Intermarché Wanty Gobert MatériauxJan Bakelants
Louis Meintjes
Gerben Thijssen
Julius Johansen
Jan Hirt
Rein Taaramae
Domenico Pozzovivo
Boy Van Poppel
18:38Israel Premier TechMichael Woods
Patrick Bevin
Chris Froome
Daryl Impey
Itamar Einhorn
Carl Fredrik Hagen
Alessandro De Marchi
Omer Goldstein
18:42Groupama-FDJThibaut Pinot
Fabian Lienhard
Jake Stewart
Bruno Admirail
Quentin Pacher
Miles Scotson
Rudy Molard
Sebastien Reichenbach
18:46Arkéa SamsicDaniel McLay
Anthony Delaplace
Thibault Guernalec
Elie Gesbert
Simon Gugliemi
Lukasz Owsian
Clement Russo
18:50CofidisJesus Herrada
Davide Cimolai
Thomas Champion
Jose Herrada
Davide Villella
Bryan Coquard
Ruben Fernandez
Remy Rochas
18:54Euskatel-EuskadiMikel Bizkarra
Luis Angel Mate
Xabier Mikel Azparren
Joan Bou
Mikel Iturria
Gotzon Martin
Ibai Azurmendi
Carlos Canal
18:58EF Education EasypostRigoberto Uran
Hugh Carthy
Merhawi Kudus
Mark Padun
Jonathan Caicedo
Esteban Chaves
Julius van den Berg
James Shaw
19:02Bike Exchange JaycoSimon Yates
Luke Durbridge
Michael Hepburn
Lawson Craddock
Lucas Hamilton
Callum Scotson
Kaden Groves
Kelland O’Brien
19:06AG2R Citroën TeamBen O’Connor
Clement Champoussin
Antoine Raugel
Jaakko Hanninen
Bob Jungels
Nans Peters
Nicolas Prodhomme
Andrea Vendrame
19:10Bahrain VictoriousMikel Landa
Edoardo Zambinini
Fred Wright
Santiago Buitrago
Gino Mader
Wout Poels
Luis Leon Sanchez
Jasha Sutterlin
19:14Lotto SoudalThomas De Gendt
Cedric Beullens
Filippo Conca
Steff Cras
Jarrad Drizners
Kamil Malecki
Harry Sweeny
Maxim Van Gils
19:18Alpecin DeceuninckTim Merlier
Xandro Meurisse
Lionel Taminiaux
Robert Stannard
Jay Vine
Jimmy Janssens
Oscar Riesebeek
Gianni Vermeersch
19:22Kern PharmaRoger Adria
Urko Berrade
Hector Carretero
Francisco Galvan
Raul Garcia Pierna
Pau Miquel
Jose Felix Parra
Vojtech Repa
19:26DSMThymen Arensman
Mark Donovan
Henri Vandenabeele
Marco Brenner
John Degenkolb
Joris Nieuwenhuis
Nikias Arndt
Jonas Iversby Hvideberg
19:30Bora HansgroheSam Bennett
Jai Hindley
Matteo Fabbro
Wilco Kelderman
Sergio Higuita
Danny Van Poppel
Jonas Koch
Ryan Mullen
19:34UEA EmiratesMarc Soler
Joao Almeida
Pascal Ackermann
Juan Ayuso
Brandon McNulty
Juan Sebastian Molano
Ivo Oliveira
Jan Polanc
19:38Astana QazaqstanMiguel Angel Lopez
Alexey Lutsenko
Vincenzo Nibali
Harold Tejada
Yevgeniy Fedorov
David de la Cruz
Vadim Pronskiy
Samuele Battistella
19:42Trek SegafredoJulien Bernard
Mads Pedersen
Juan Pedro Lopez
Antonio Tiberi
Alex Kirsch
Daan Hoole
Dario Cataldo
Kenny Elissonde
19:46Ineos GrenadiersRichard Carapaz
Carlos Rodriguez
Dylan van Baarle
Luke Plapp
Ben Turner
Ethan Hayter
Pavel Sivakov
Tao Geoghegan Hart
19:50Quick Step Alpha VinylJulian Alaphilippe
Remi Cavagna
Remco Evenepoel
Pieter Serry
Dries Devenyns
Fauso Masnada
Ilan Van Wilder
Louis Vervaeke
19:54MovistarAlejandro Valverde
Enric Mas
Carlos Verona
Neilson Oliveira
Jose Joaquin Rojas
Mathias Norsgaard
Gregor Muhlberger
Lluis Mas
19:58Jumbo VismaPrimoz Roglic
Edoardo Affini
Sam Oomen
Sepp Kuss
Robert Gesink
Mike Teunissen
Chris Harper
Rohan Dennis

⬆️➡️⬅️↗️⬅️S↖️⬆️S⬆️⬅️⬆️➡️⬆️➡️↖️↩️⬅️↖️➡️🔃⬇️⬅️↙️⬇️↙️↙️⤴️➡️➡️⬅️⬅️⬆️↗️⬆️↗️, voilà le cheatcode que les meilleurs devront maîtriser pour sortir auréolé du premier maillot rouge de l’édition 2022, sur les épaules du premier coureur franchissant la ligne au sein de l’équipe victorieuse, à l’issue du préambule néerlandais.

Soixante-quatorze petits mètres de dénivelé positif pour un effort solitaire plat comme la main. Quelques parties pavées sans trop de passages techniques grâce aux larges avenues d’Utrecht.

Un départ de Kinepolis au Jaarbeursboulevard

100 mètres : premier virage pour aborder…

… la ligne droite de Croeselaan pendant 1.4 kilomètres.

1.5 kilomètres : large virage à gauche …

… pour prendre Vondellaan.

1.8 kilomètres : une courbe rapide et roulante qui se négocie sans aucun problème

1.9 kilomètres : un nouveau tournant à gauche pour débouler sur une nouvelle large avenue :

la Bleekstraat

2.2 kilomètres : il faudra savoir gérer les courbes…

… avec tout le mobilier urbain environnant.

2.3 kilomètres : virage à droite

Au delà de la technicité de la première partie de la route, il faudra savoir comment négocier les parties pavées pouvant être rendues dangereuses par temps humide. Quand bien même le pavé y est propre.

A l’image des précédentes, la courbe à 3 kilomètres se négocie sans encombre.

Idem pour le S situé quelques mètres plus loin…

… qui mène au Malienbaan.

3.5 kilomètres : tournant à droite

4.2 kilomètres : rond-point qui débouche…

… sur une nouvelle partie pavée.

4.4 kilomètres : relance rapide à gauche…

… pour prendre le Bilstraat

5.3 kilomètres : tournant à droite

… pour un nouvel épisode d’ « éviter le pavé autant que faire se peut, volume 2 ».

5.6 kilomètres : virage à droite après une courbe, la relance semble inévitable.

5.7 kilomètres : les apparences sont parfois trompeuses encore une fois. Le plan suggère une courbe plus brupte qu’elle ne l’est en réalité…

… qui débouche sur le Blauwkapelseweg pour 500 mètres.

6.3 kilomètres : de manière inévitable, le rond point sera à négocier dans le sens de la direction.

Place aux grosses cylindrées sur le Kardinaal de Jongweg…

… où le groupe prendra de la vitesse sur quelques portions en faux plat descendant…

… avant de récupérer le Brailledreef.

8.5 kilomètres : d’avenue en avenue, le tournant à droite est rapide…

… pour récupérer le Einsteindreef

9.7 kilomètres : demi-tour pour reprendre l’Einsteindreef dans le sens inverse.

puis le Marnixburg

13.5 kilomètres : virage technique à droite

13.6 kilomètres : légère courbe sans incidence…

… qui permet de récupérer le Vleutensebaan.

14.6 kilomètres : de légères courbes…

… mais des courbes propres.

Où les coureurs prendront le Centrumboulevard…

… et le Busbaan Parkwijk.

17.5 kilomètres : n’est qu’une parfaite illustration de ces nombreuses courbes et virages se négociant sans avoir les mains sur les freins.

17.7 kilomètres : mais cela n’empêche pas d’avoir quelques relances en cours de route.

Cette fois, c’est le Rijksstraatweg qui sera traversé pendant 1.1 kilomètre.

18.8 kilomètres : à droite

19.2 kilomètres : et puis à gauche

Un revêtement rugueux en empruntant la voie de bus.

20.2 kilomètres : c’est large pour prendre à gauche

20.7 kilomètres : idem pour cette courbe.

La Dominee Martin Luther Kinglaan signe le glas de la fin…

… sur une longue avenue…

… avant une bifurcation à 200 mètres de la ligne d’arrivée.

Vue depuis la ligne d’arrivée

Selon toute vraisemblance, bien que les prévisions météorologiques aient leurs lots d’incertitudes, la pluie devrait s’abattre sur Utrecht en fin d’après-midi. Les premières équipes partantes seront les moins biens loties. Ce sera donc sur une route détrempée qu’elles évolueront. La majorité des modèles s’accorde à dire que les précipitations cesseront à 19 h. En près d’une heure, la route aura le temps, si ce n’est de sécher entièrement, de le faire partiellement.

Concernant le vent, en ville son impact est minoré et quand bien même aura-t-il une influence sur les boulevards plus à découvert. Les faibles différences n’entrainent aucun avantage pour les premiers comme les derniers partants. C’est donc essentiellement vers la pluie qu’il faudra se tourner pour déterminer le vainqueur potentiel.

Crédits photo : https://www.greenedgecycling.com/team/marco-pinotti-2/

Si un quatuor (ou éventuellement un quintete) semblait se détâcher. Les Bike Exchange Jayco avec un départ à 19h02 ne bénéficieront pas des conditions les plus optimales par rapport aux derniers partants. Avec des moteurs comme Luke Durbridge, Michael Hepburn, Lawson Craddock et Callum Scotson, l’équipe a toutes les qualités requises pour briller. Sans doute, l’apport de Marco Pinotti, transfuge de l’équipe CCC, n’est pas sans être à l’origine des résultats de l’équipe sur le Giro d’Italia. Il est vrai que l’italien a été l’artisan des succès de la BMC dans la discipline. Coupler de tels rouleurs avec un sprinteur comme Kaden Groves, adepte de la piste, ne devrait certainement pas être vu d’un mauvais oeil. Et encore plus avec Kelland o’Brien, qui est avant tout un poursuiteur par équipe, et sera une des chevilles ouvrières du groupe. Simon Yates et Lucas Hamilton n’ont pas à rougir dans un tel collectif. La plus équilibrée des équipes sur le papier.

TORREVIEJA, SPAIN – AUGUST 24: Steven Kruijswijk of The Netherlands and Team Jumbo-Visma / during the 74th Tour of Spain 2019, Stage 1 a 13,4km Team Time Trial from Torrevieja – Salinas de Torrevieja to Torrevieja / TTT / #LaVuelta19 / @lavuelta / on August 24, 2019 in Torrevieja, Spain. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Une météo qui sera plus favorable aux trois équipes qui apparaissent comme les grandes favorites de ce contre-la-montre par équipe, dont la Jumbo-Visma à la pancarte. Non contente de jouer à domicile, l’équipe néerlandaise devrait pouvoir compter sur l’expérience de Rohan Dennis, qui au-delà d’être un maître du tempo a été le rougeage essentielle sur la route des titres obtenus à la BMC. Globalement, l’équipe n’est pas sans expérience dans le domaine. Bien que compte tenu des circonstances, les automatismes avec les uns et les autres ne soient pas totalement établis. Avoir dans ses rangs, Primoz Roglic dont on connait toutes les qualités lorsqu’il s’agit d’efforts individuels et dont les ambitions au Classement Général sont affichés est nécessairement un plus indéniable. Pour l’épauler dans sa quête d’un quatrième maillot rouge, Eduordo Affini dont on attendait que son plein potentiel s’exprime sur le TT Bike. Mais aussi Mike Teunissen, Chris Harper et Robert Gesink qui apportent une homogénéité globale à l’effectif, en plus d’un supplément d’expérience en la matière.

TORREVIEJA, SPAIN – AUGUST 24: Remi Cavagna of France and Team Deceuninck-QuickStep / during the 74th Tour of Spain 2019, Stage 1 a 13,4km Team Time Trial from Torrevieja – Salinas de Torrevieja to Torrevieja / TTT / #LaVuelta19 / @lavuelta / on August 24, 2019 in Torrevieja, Spain. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Leur principal adversaire doit être la Quick Step Alpha Vinyl qui sur le papier à la meilleure somme d’individualités ; et il n’y a qu’à les citer pour s’en rendre facilement compte. Remco Evenepoel, Rémi Cavagna, Julian Alaphilippe, Ilan van Wilder pour ne citer qu’eux. Seulement additionner les individualités ne fait pas tout. Il faut avant tout que le groupe soit compact. Une crainte que l’on peut avoir. Gardons toute critique sur les performances en demi-teinte de Cavagna et la pseudo-forme du double champion du monde. Ce qui est à craindre pour les belges, c’est la place de son leader au sein du groupe. On sait que Remco est un coureur ultra aérodynamique, compacte sur un vélo mais plus petit que ses coéquipiers. Si le coureur de derrière devra faire au mieux, c’est surtout le coureur de devant qui devra le freiner pour ne pas que les relais du jeune prodige belge ne vienne désorganiser le groupe, et même pire le faire imploser.

BRUSSELS, BELGIUM – JULY 07: Dylan van Baarle of The Netherlands and Team INEOS / during the 106th Tour de France 2019, Stage 2 a 27,6 Team Time Trial stage from Bruxelles Palais Royal to Brussel Atomium / TTT / TDF / #TDF2019 / @LeTour / on July 07, 2019 in Brussels, Belgium. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Une unicité que les Ineos Grenadiers affichent tout autant, quand bien même l’effectif serait moins qualitatif dans l’effort individuel. Avoir Luke Plapp et Ethan Hayter en guise de moteur permet d’apporter cette puissance que les Dylan van Baarle, Ben Turner, Pavel Sivakov et Tao Geoghegan Hart peuvent suivre sans le moindre doute. Ici, leurs leaders Richard Caparaz et Carlos Rodriguez freineront naturellement les grosses cylindrées de l’équipe, tout en amenant une harmonie au sein du groupe.

ABU DABI, UNITED ARAB EMIRATES – FEBRUARY 24: Alexander Kristoff of Norway and UAE Team Emirates / Fernando Gaviria of Colombia and UAE Team Emirates / Rui Alberto Faria da Costa of Portugal and UAE Team Emirates / Vegard Stake Laengen of Norway and UAE Team Emirates / Daniel Martin of Ireland and UAE Team Emirates / Oliviero Troia of Italy and UAE Team Emirates / Diego Ulissi of Italy and UAE Team Emirates / skyline / Landscape / during the 5th UAE Tour 2019, Stage 1 a 16km Team Time Trial Stage from Al Hudayriat Island to Al Hudayriat Island / TTT / #UAETour / on February 24, 2019 in Al Hudayriat Island-Abu Dabi, United Arab Emirates. (Photo by Justin Setterfield/Getty Images)

Dans l’ombre des quatre grands se tapit la UAE Emirates. Mine de rien, les émiratis ont une cohérence globale qui ressemblerait presque à celle des Bike Exchange. Joao Almeida et Brandon McNulty sont évidemment les fers de lance de l’effectif. Mais l’expérience de la piste pour Ivo Oliveira, les qualités de sprinteurs de Pascal Ackermann et Sébastian Molano, le talent déjà vu de Jan Polanc, Juan Ayuso et Marc Soler en font une équipe qui n’a pas vraiment à se soucier ni de son leader, ni de son élément le plus faible.

PREDICTIONS

🥇Jumbo-Visma
🥈Ineos Grenadiers
🥉UAE Emirates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s