Etape 9 Vuelta a Espana 2021

Profil de l’Etape 9 du Tour d’Espagne 2021 © A.S.O.

Puerto Lumbreras – Alto de Velefique : 188 kilomètres pour une arrivée hors catégorie sur la Vuelta. Un cumul de dénivelé positif porté à 4725 mètres. Une journée importante à la veille de la première journée de repos. Mais la question est de savoir si nous n’assisteront pas à une course dans la course ? A moins que les leaders ne se disputent la part du gâteau dans l’une des rares arrivées au sommet.

UNE INDÉCISION CERTAINE QUANT AU SCÉNARIO

Il est édifiant de voir la différence de conduite de Primoz Roglič par rapport à l’accoutumé. En effet, le slovène laisse filer volontairement les secondes et les minutes pour les échappées. Quitte à en perdre le maillot rouge comme sur l’étape du Picón Blanco.

Quelle que soit ma situation au classement lundi quand nous serons en repos, je devrai m’en accommoder. Il est vrai que nous avons une grande étape de montagne demain (dimanche). Mes coéquipiers ont montré hier (vendredi) qu’ils étaient super forts. J’ai aussi de bonnes jambes en ce moment et on va assurément se battre.

Primoz roglic

Loin de se mettre en chasse de chaque bonification comme l’année dernière, cela pourrait être une indication que le numéro 3 mondial est en gestion. Une gestion compréhensible vu son manque cruel de préparation. Mais une indication aussi que Rogla est sur la défensive, craignant une troisième semaine dont il est toujours en baisse de régime. La Jumbo-Visma devrait ne pas contrôler la course. Du moins de manière offensive pour courir après le gain d’étape avec son leader. Movistar apparaît dès lors comme la seule équipe capable de prendre la chasse à son compte. Toutes les interrogations planent autour de l’influence de la perte d’Alejandro Valverde dans leur plan. Le plan ordinaire aurait été de mettre des pions à l’avant pour servir de relais mais c’est maintenant Carlos Verona qui doit suppléer l’abandon du vétéran. Un dernier rempart en forme comme l’a montré l’étape de Balcón de Alicante mais qui doit compter sur le soutien plus appuyé d’Imanol Erviti, José Joaquín Rojas, Nelson Oliveira et Johan Jacobs. Une équipe espagnole bien seul tan les Ineos Grenadiers ont dans le viseur les semaines à venir et que Bahraïn-Victorious doit faire face aux faiblesses apparentes de Mikel Landa. Dans ces conditions, les échappées ont une nouvelle fois toutes leurs chances. Mais les grimpeurs n’auront pas un terrain favorable pour s’extirper du peloton.

Une cinquantaine de kilomètres avec un léger vent de coté seront à parcourir avant de frapper une pied de la première difficulté dont les vingt premières sur l’A7. Quasiment en rectiligne, il est compliqué de s’extirper du peloton lorsque ce dernier nous a en ligne de mire tout le temps et qu’aucun obstacle ne freine les relances en tête de celui-ci.

Une entrée dans Huércal Overa qui pourrait permettre à un groupe d’essayer de prendre une poignée de secondes d’avance

Auquel cas, ce seront les pentes d’Alto Collado Venta Luisa, 29 kilomètres à 4.4 % de répertoriés qui devront faire la différence. Un long col somme toute roulant où les rouleurs auront toute leur chance.

La montée de Velefique (13.2 kilomètres à 6.4%) sera le juge de paix de la journée. Une ascension dont le pied est le plus difficile.

Une montée où comme on l’a vu en 2009, il est ardue de faire de grands écarts tant elle est roulante.

UNE ÉCHAPPÉE À PRIVILÉGIER

Qui dit échappée loterie favorisant plutôt des profils de rouleur dit Jan Tratnik. Un rouleur certes mais qui a montré des qualités de grimpeurs sur les derniers Giro.

Dans les costauds à Picón Blanco Oscar Cabedo est des équipes invitées, celui qui offre une des plus belles résistances comme on a pu le voir lors du Tour de Burgos.

Parmi les belles surprises de l’arrivée de deux jours auparavant Christian Odd Eiking figure parmi les coureurs ayant fini avec une partie des leaders notamment le groupe Giulio Ciccone. En forme avant de prendre le départ de la Vuelta, le Norvégien possède la puissance nécessaire pour faire partie d’un groupe de costaud et à montrer toutes les qualités pour passer les bandes de montagne. Du moins, une bande si roulante. A moins que celle-ci ne soit trop longue ? Mais au vue des jambes affichées, l’espoir est permis.

Si GC Day, souvenir de 2017 où l’étape de l’Observatorio Astronómico de Calar Alto emprunté le même col. Une étape remportée par le colombien qui est sur-offensif à l’image de son équipe en ce début de Vuelta.

PRONOSTICS

coureurstype de classementcotemisebookmakers
Miguel Ángel LópezPodium 6.50.25 %Unibet
Jan TratnikGagnant2500.05 %Winamax
Jan TratnikPodium 750.1 %Winamax
Oscar CabedoPodium 400.1 %Winamax
Christian Odd EikingGagnant800.1 %Unibet

Laisser un commentaire