Etape 5 Tour de France 2021

27.2 kilomètres pour rellier Changé à Laval dans une étape chronométrée mal plate (305 mètres de dénivelé positif) mais tout de même extrêmement favorable aux meilleurs rouleurs de la 108e édition du Tour de France.

unE bataille à trois écrite d’avance ?

Si l’on doit retenir et extraire trois noms de la starlist, les trois favoris des bookmakers sont à raison les grands noms pour le gain d’étape. Wout van Aert, Stefan Küng et Stefan Bissegger devraient se disputer la victoire avant une éventuelle demie-finale Belgique – Suisse à l’Euro 2021. Mais pour savoir si un n’est pas avantagé par rapport à l’autre, il faut se pencher sur les conditions météorologiques. A 10h30, les conditions sont comme telles.

D’abord, le vent devrait s’intensifier au cours de la journée. Celui-ci reste léger mais les pointes sont prévues aux alentours de 15 heures (une prédition qui n’a pas bougé depuis hier soir).

Dans un contre-la-montre où la partie technique, à l’entrée de la ville de Laval, est abordée avec un vent défavorable mais où une large partie du circuit sur des routes de campagne découverte est elle faite avec un vent favorable. Plus le vent souffle, plus il avantage les coureurs. Ici, Stefan Bissegger obtient un bon point. Là où le suisse de la EF Education Nippo perd des points, c’est toutes les incertitudes autour de sa capacité à tenir la distance. Muni ne s’est guère sublimé sur une telle distance.

Mais l’éventualité de pluie localisée vers 15 heures, autour et proche du circuit, reste une menace pour les derniers partants. Qui pour l’heure sont désormais épargnés par les gouttes. L’évolution des modèles semble à suggérer que les averses frapperont Ernée et Mayenne. Les derniers partants peuvent donc respirer… pour le moment.

Le départ se fera avec la bosse de Changé Saint Germain le Fouilloux (1.72 kilomètres à 4 %).

Un départ somme toute en faux plat montant.

Le bois de Brunard offrira quant à lui une portion sinueuse, à l’abri du vent.

Sur le chemin de Saint Jean sur Mayenne, les meilleurs rouleurs trouveront un terrain de jeu qu’ils apprécieront. Où ils pourront développer toute leur puissance.

Mais sa sortie n’est pas sans rappeler que le terrain est très irrégulier. Et qu’il sera compliqué de trouver le bon rythme, en changeant constamment de braquet.

Beauchamp lès Laval marque le début d’un final vent de face.

Mais c’est véritable dans Laval que les coureurs devront alterner les relances…

… en gérant un final punchy.

WOUT VAN AERT ULTRA FAVORI

Venu sur le Tour de France avec lobjectif de porter le maillot jaune en première semaine, Wout van Aert a indubitablement cette étape en tête. Le belge s’est même préseré au cours des deux étapes au sprint pour être le plus frais possible. A seulement 31 secondes de Mathieu van der Poel, le coureur de la Jumbo Visma a un shot clair pour être maillot jaune à l’issue de l’étape. Handicapé par une opération de l’appendice lors de la coupure. WVA a retardé sa préparation. Le faisant douter sur sess objectifs. Seulement, sa reprise a plus que rassurer. Il était édifiant de le voir combler un écart de 14 secondes entre le groupe de Tim Merlier et le deuxième groupe dans le final de Pontivy.
On le sait le matériel de la Jumbo Visma est à la pointe. Etudié en soufflerie, le triple champion du monde de cyclo cross a même un mannequin à son effigie pour avoir le vélo le plus aérodynamique possible. Lorsque l’on regarde les contre la montre du Giro d’Italia, les vélos Cervélo ont montré toutes leurs performances.
Médaillé d’argent de la discipline au mondial d’Imola, Wout n’a été battu que par l’imbattable Pippo Ganna en 2020. Un champion du monde local qu’il aura battu à plat de couture lors de son seul contre la montre en compétition, lors du Tirreno Adriatico sur les routes de San Benedetto del Tronto. Un signe qui annonce qu’un WVA au top devrait atomiser la concurrence sur le chrono du jour.

Deux outsiders parmi des rouleurs plus polyvalents peuvent se dégager. D’abord, Mattia Cattaneo qui monte en régime depuis le début de saison et ne cesse d’épater dans la discipline :https://www.procyclingstats.com/rider.php?xseason=&sort=date&race=&km1=&zkm1=&pkm1=equal&limit=100&offset=0&topx=&ztopx=&ptopx=smallerorequal&type=3&continent=&pnts=&zpnts=&ppnts=equal&level=&rnk=&zrnk=&prnk=equal&exclude_tt=0&exclude_tt=1&racedate=&zracedate=&pracedate=equal&filter=Filter&id=mattia-cattaneo&p=results

Ensuite, Wilco Kelderman qui est monté en puissance au fil des semaines et s’affiche comme un candidat crédible au podium du Tour. Si l’on regarde de plus près, le contre la montre qui se rapproche le plus de l’excellence commence à remonter… Vuelta 2017 mais l’étape était relativement similaire à celle du jour. Seul Chris Froome avait fini devant l’allemand. Ce qui place la performance du troisième du Giro d’Italia de l’an passé.

Ne rien espérer…

Matej Mohoric et Pello Bilbao sur un terrain qu’il apprécieront.

Kelderman pour s’encrer au GC mais aussi Lukas Postlberger et Nils Politt pour leur qualité de rouleur.

Alexey Lutsenko et Ion Izagirre le feront à fond et tenteront de réitérer la performance du Dauphiné. Mai sle terrain est moins propice à l’exploit.

Trop long pour Christophe Laporte.

Pas assez punchy pour Julian Alaphilippe.

Stefan Bissegger est l’arme numéro 1 mais attention à un nouveau gros chrono de Rigoberto Uran. Nelson Powless et Jonas Rutsch peuvent faire mal tout autant.

Bruno Armirail pour un Top 10 ?

La chute de Geraint Thomas l’handicapera-t-elle ? Richie Porte doit regagner du temps en vue d’être un second couteau à l’offensive.

R.A.S

Aïe

Wout van Aert pour le jaune et Primoz Roglic pour se rassurer après sa grosse chute.

Brent van Moer et Thomas de Gendt les deux gros moteurs

Enric Mas l’inconstant dans la discipline, capable du pire comme du meilleur

Luke Durbridge trop tôt dans la liste des partants pour espérer gagner.

Soren Kragh Andersen sur un terrain presque cousue main pour lui… presque.

Trop long pour Max Walscheid, all eyes on Victor Campanearts.

Bof

Tadej Pogacar pour montrer sa forme étincellante. Attention à Brandon McNultyen cas de pluie après 15 heures… Faut-il qu’il pleuve.

Mathieu van der Poel va perdre son mailot.

On tentera l’échappée demain

All in sur Nacer Bouhanni demain.

A quoi bon…

PRONOSTICS

coureurstype de classementcotemisebookmakers
Wout van AertVainqueur 2.60.5 %
Mattia CattaneoPodium 200.25 %
Wilco KeldermanPodium 160.25 %

Laisser un commentaire