Etape 1 Critérium du Dauphiné 2021

Une première étape du Critérium du Dauphiné dans un circuit autour d’Issoire. Avec un dénivelé positif total de 2308 mètres, les sprinteurs notamment les plus polyvalents peuvent rêver se revêtir de jaune. Mais qui pour contrôler une telle étape ? Sans doute, la Bahraïn Victorious pour Sonny Colbrelli fait figure de grandes favorites à cette tâche. Probablement accompagné de la Trek Segafredo qui a plus d’une corde à son arc avec sa doublette de sprinteurs, à savoir Mads Pedersen et Jasper Stuyven. Probablement que la AG2R Citröen La Mondiale sera inspirée par le final pouvant miser sur des late attacks comme sur son sprinteur polyvalent : Clément Venturini.

Mais pour aller au sprint, il faudra contenir l’échappée matinale mais surtout les attaques dans le final.

L’enchainement de la côte du Château de Buron (3.2 kilomètres à 6.2 %) et du Col de la Croix des Gardes (1.6 kilomètres à 5.1 %) peuvent créer la zizanie.

Sur les routes étroites de la campagne de Yronde, les attaques devraient pleuvoir et être difficilement maîtrisable.

Et si les montées ne suffisaient pas, la petite portion descendante en ville offre un terrain parfait pour désorganiser tout un groupe en cas de sur-représentation.

Jamais guère de visuel qui profite aux attaquants.

Si Sonny Colbrelli s’est bien préparé en prenant le KOM de la montée finale hier en repérage, les dieux de la météo seront contre lui. Avec un vent de 13-15 km/h dans le final, poussant les coureurs vers l’arrivée.

Et si sprint, il doit y avoir en comité réduit ou non ? A 2.2 kilomètres, un premier obstacle à franchir.

Avant un nouveau à 1.65 kilomètres de l’arrivée.

Une longue avenue dans la zone industrielle.

Avant un dernier virage à 500 mètres de la ligne d’arrivée.

Qui sont les usuals suspects pour une late attack réussie ?

Kasper Asgreen est le nom qui sort à la bouche de tous lorsque l’on parle de late attack. Le rouleur de la Deceuninck Quick Step est dans la forme de sa vie. Après un printemps plus que réussi : vainqueur de l’E3 Saxo Bank et du Tour des Flandres, la Danish Dynamite a été très en vue au Tour d’Algarve. Rêvant de maillot jaune, il pourra compter sur une Deceuninck Quick Step aux multiples options dont il est le scénario d’un final dynamité. S’il tel n’est pas le cas, il devra se plier à la hiérarchie du sprint au sein de son équipe. Sera-t-il accompagné dans le final ? Possible.

Tim Wellens est l’homme qui peut supplanter aisément Asgreen à l’initiative. Et si les deux doivent arriver ensemble. Quand bien même Asgreen aurait battu Matthieu van der Poel au sprint sur un de Ronde érintant, il ne sera pas simple de manoeuvrer le sprint du belge de la Lotto Soudal.

Non mon regard se tournera vers deux français en vue depuis le début de saison et récemment avec des bonnes capacités de puncheurs pour accompagner ces coups et surtout de bonnes aptitudes au sprint à savoir : Quentin Pacher. Récemment à son aise au Tour du Rwanda qui arrive au Critérium du Dauphiné en forme.

Mais aussi Dorian Godon en vue en tout début de saison et sur le sprint de Cholet lors de la Coupe de France après pourtant un final alletant où il n’aura pas hésité à être à l’offensive. Pouvant compter sur une AG2R Citröen La Mondiale offensive que ce soit avec lui-même, Oliver Naesen ou même Greg van Avermaet, il peut être cette homme sous les radars.

PRONOSTICS

coureurstype de classementcotemisebookmakers
Quentin PacherPodium 210.25 %
Valentin MadouasPodium 170.25 %
Dorian GodonPodium en attente d’une cote……qui n’arrivera probablement jamais……du coup je me rabats sur Val’ qui coche toutes les cases aussi

Laisser un commentaire