Étape 3 Itzulia Basque Country 2021 Preview

167.7 kilomètres pour 2591 mètres de dénivelé positif et une arrivée en véritable mur, qui devrait assurer creuser les écarts au classement général. Avec deux slovènes qui ont prouvé leur capacité et supériorité sur ce type d’arrivée et Israël Start-Up Nation comptant sans doute le meilleur coureur du monde dans les pourcentages à deux chiffres, les espoirs des échappées semblent vain.

Dans le prolongement du sprint intermédiaire, le sommet de la cote de Llodio n’est situé qu’à une petite quinzaine de kilomètres. Les premiers mouvements au sein du peloton devraient y avoir lieu. A l’image de la veille, l’équipe Astana Premier Tech par son surnombre de coureurs puncheurs pourraient profiter de cette occasion avec les coureurs de la Bora Hansghore pour désorganiser le groupe et d’esseuler au maximum Primoz Roglic et Tadej Pogacar qui font tout deux figures d’épouvantails.

Mais mieux vaut être accompagné dans la folle aventure avec une descente plutôt favorable à un groupe de chasse.

Suivi immédiatement du Malkuartu dont la partie la plus raide est à 10.2 % sur 1680 mètres en son pied. Un premier écrémage important ne peut qu’y être fait tant les pentes sont terribles.

Cette fois, les fuyards peuvent profiter d’une descentes certes peu technique mais n’offrant jamais un visuel à un groupe de chasse puisqu’en partie totalement boisée.

Les seuls passages techniques à trois lacets en son début.

Pour conclure par une arrivée finale infernale : Santa Maria d’El Yermo à Ermualde. Pas moins de 3.3 kilomètres à 10.2 % dont 2.5 kilomètres à 12.5 % n’offre guère d’endroits où se cacher.

Sur de petites routes, mieux vaut aborder la difficulté dans les premiers de cordée.

Y avoir un train ou des coéquipiers est accessoire, tant les pentes sont raides. Les coureurs n’en tirent aucun bénéfice. Tout se fait à la pédale. Les plus forts s’isolent, les plus faibles prennent un tir. A un peu moins de 1.5 kilomètres de l’arrivée, la pente se radoucie… Enfin passant de près de 19 % à 11 %.

On pourrait se poser la question de l’influence du vent mais la zone est totalement couverte jusqu’aux 200 mètres. Ce qui fait que le vent n’aura que peu d’impacts dans la montée finale du jour.

Je pense que demain (l’arrivée à Ermualde) me convient beaucoup mieux.

Michael woods

S’il est un coureur qui a mis un cible sur cette étape, c’est Michael Woods. Le coureur de la Israel Start Up Nation vient en véritable conquérant. Avant même de démontrer ses capacités bien connues sur les pentes à deux chiffres, il convient de faire remarquer que le leader des ISN a repéré le final dimanche dernier : https://www.strava.com/activities/5067240574/segments/2813763287653532620

Gravisant Santa Maria del Yermo en 12’32 soit une moyenne de 16 km/h, prenant le KOM Strava par l’occasion. Un KOM pris tout autant sur la partie raide : 10’15 à 14.6 km/h. Une moyenne qui montre l’étendue de la difficulté.

Rusty Woods est un adepte des performances sur les murs. Gardien de la victoire sur le Mur de Fayence (1.2 kilomètres à 9.8 %) en début de saison, il avait répondu présent à son statut de favori. Vainqueur triomphal de l’étape des murs à Saturnia du Tirreno-Adriatico 2020, il s’échappant sur les pentes du Poggio Murella (1.6 kilomètres à 10.8 %). Sa troisième place à la Flèche Wallonne en démarrant de très loin par rapport à Marc Hirschi et Benoit Cosnefroy n’est pas sans montrer une fois de plus que c’est sur les pentes les plus abruptes que le canadien excelle. Sa victoire à Milan – Turin avec l’arrivée au sommet de Superga (4.1 km à 9.8 %) devant Alejandro Valverde et ses places d’honneur à San Luca (2.1 km à 9.4 %) ou même au mondial d’Innsbruck dans le Gramartboden (2.8 km à 11.5 % – max 25 %) atteste encore une fois que son palmarès est fleuri lorsqu’il faut résister au lactique.

Mais pour vaincre, il faudra se défaire du leader du général. Qui l’avait battu précisément à l’arrivée de San Luca. En effet, Primoz Roglic est sans nul doute l’un des meilleurs coureurs lorsque l’on parle de murs indigestes. Délaissant un peloton tout entier sur les pentes du col de Durbize (1.2 km à 10.3 %) pour aller conquérir la victoire à Chiroubles sur le dernier Pars-Nice. Le slovène s’est toujours offert ses adversaires sur les pentes les plus raides. Tout le monde aura en tête sa cadence de pédalage sur le Pas de Peyrol où il était sorti vainqueur de son duel avec Tadej Pogacar, voire même au Col de la Loze. Mais c’est sans doute sur les pentes de Los Machucos (6.9 à 8.6 %) et Mas de la Costa (4.1 km à 12.2 %) que Rogla s’est montré à son aise.

Attention tout de même à Tadej Pogacar qui aura montré une nouvelle fois un visage aggressif sur l’étape de la veille dans la montée d’Asturiana. Le compatriote de Roglic n’est pas en reste dans ces pentes où il aura maintes fois fait jeu égale. Michael Woods a tout intérêt de profiter du marquage des deux autres pour tirer profiter de la situation et éviter un sprint sans doute perdu d’avance. A ceci près d’un tel sprint se fait sur la réserve, ce qui donne une chance à Rusty Woods face aux ogres slovènes.

D’autres coureurs méritent forcément une mention honorable. Forcément David Gaudu attirera l’oeil des français. Le coureur de la Groupama-FDJ souhaite se préparer pour les ardennaises et après un final repéré lui aussi dimanche aura à coeur de briller. A l’image d’un Adam Yates tout aussi alaise lors que la pente s’élève mais sa passivité la veille pose question pour un coureur aux résultats souvent en dents de scie. Sans doute du mal à croire en Maximilian Schachmann au vue de la longueur de la difficulté. Tout comme à Alejandro Valverde, souvent battu sur son terrain depuis deux ans surtout pas les slovéniens. Tout comme Marc Hirschi dont le rôle devrait être de rester au près de son leader. Et s’il était une surprise ? Oscar Rodriguez pourrait être une belle carte pour les Astana aujourd’hui. Un podium à 50 un poil haut pour un prétendant au Top 8.

PRONOSTICS

Michael Woods podium : 2.15 – 1.5 % (Unibet)

Michael Woods vainqueur : 5.9 – 0.25 % (Winamax/PMU)

Michael Woods et Primoz Roglic sur le podium : 3.8 – 0.25 % (Betclic)

Laisser un commentaire