Etape 7 Tirreno Adriatico 2021 Preview

Traditionnel contre-la-montre de clôture du Tirreno-Adriatico dont le parcours n’a pas changé depuis une décennie. Une victoire de Filippo Ganna semble acté sauf incident tant l’italien a littéralement atomisé les compteurs l’an passé. Premier coureur a passé sous la barre des 11 minutes.

Un effort individuel totalement plat à San Benedetto del Tronto divisible en deux sections.

La section de l’aller qui ne comporte qu’un virage après la rampe de lancement. Le restant des 5 kilomètres se fait full gas.

La section du retour comporte aucun virage technique.

Même au milieu ce qui semble être des virages se prennent sans être trop sur les freins. A vrai dire les seuls virages à relance sont à la jonction des deux sections sur la via Cervi Fratelli.

Le vent aura tendance à augmenter légèrement au cours de la journée passant de 18 km/h à 20 km/h. Ce qui donne un avantage au premier partant. Mais cela dit quand on parle de météo, c’est sans doute le paramètre le plus compliqué à déterminer avec précision et les modèles s’accordent à dire que des averses auront lieu mais que les risques diminueront pour les derniers partants. Avantage ici, à ces derniers qui par le passage des voitures peuvent avoir pour effet de sécher la route au fur et à mesure des passages si la route n’est pas trop détrempée.


ANNEEMArge du vainqueur en seconde
202018
20193
20184
20173
201613
20154
20146
20136
201212
20119

Si on regarde la marge du vainqueur, la moyenne est de 7.8 secondes. Une marge souvent proche voire inférieure à 6 secondes. Mais les années Fabian Cancellara et le chrono de l’an passée ont pour influence de faire grimper la moyenne. On peut comparer aisément le Suisse dans sa domination de l’exercice ou du moins son aura avec l’italien qui aura margé d’une marge de 12 et 14 secondes sur les deux chronos auxquels il a participé et dont la distance est similaire.

Désigné un vainqueur autre que Pippo semble un pari osé tant l’italien domine l’exercice. Wout van Aert semble le plus à même de faire se travailler. Mais pèchera-t-il des efforts consentis sur les récents jours. Le pari est peut être osé comparé à des rouleurs qui se sont économisés au cours des récentes étapes. Mais une évidence semble frapper quand on regarde le chrono de Paris-Nice et les déclarations de Wout van Aert, le matériel Cervelos dans l’exercice chronométré est excellent. C’est donc pour cela que l’œil se tournera vers les coéquipiers du belge. Si Tobias Foss semble attirer les attentions après sa 5e place sur le chrono d’ouverture du Giro d’Italia de l’an passé. Ses références en la matière ne font pas de lui un rouleur qui aura marqué les rangs amateurs dans les domaines. Contraire à un autre pistard que Filippo Ganna en la personne d’Eduardo Affini. L’italien après une saison 2020 totalement en deçà des espérances est un transfuge de la Mitchelton Scott. L’arrivée à la Jumbo-Visma pourrait signer le renouveau du rouleur italien qui aura montré en 2018 et 2019 toutes ses aptitudes dans l’effort individuel. Son coéquipier, lui aussi transfuge mais de la CCC Team : Nathan Van Hooydonck. Le rouleur belge avait pris ici même la 8e place à seulement 14 secondes du podium situé non loin de coureurs spécialistes comme Tobias Ludgvisson, Benjamin Thomas et Jos van Emden. Ses références notamment dans le chrono assez similaire du Tour de Belgique 2019 montre toutes ses capacités sur un chrono court et plat où la puissance pure est privilégiée.

PRONOSTICS

Eduardo Affini podium : 8 – 0.25 % (Unibet)

Nathan van Hooydonck podium : 16 – 0.25 % (Unibet)

Entre 6 et 15.99 secondes entre le premier et le deuxième : 2.25

Laisser un commentaire