Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var 2021 Preview

Plan Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var 2021 ©️ 2021 – Groupe Nice-Matin

53e édition du célèbre Tour du Haut Var, introduit en 1969. Jusqu’en 2009, la course n’était qu’une course d’un jour avant d’introduire une seconde étape autour de Draguignan avec les Bastides de Tourtour, le Col de la Grange ou même la Cote des Tuilleries pour favoriser une course de mouvements. Depuis 2019, la course a changé de format en introduisant une troisième étape au sommet du Mont Faron et un parcours résolument plus favorable aux grimpeurs. Le cru 2021 prolonge la voie prise deux ans auparavant, avec un plateau sans cesse de plus en plus qualitatif.

Une édition qui favorise une nouvelle fois un grimpeur ?

Etape 1 du Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var 2021 ©️ Groupe Nice-Matin

Une étape avec un circuit autour de la cote de Gourdon qu’il faudra grimper par trois fois dans le final. Le cumul de dénivelé au cours de la journée devrait avoir un rôle plus important que les doux pourcentages de la montée finale.

Étape 2 du Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var 2021 ©️ Groupe Nice-Matin

Fayence, une arrivée connue de Paris-Nice et du Tour du Var depuis 2009. Un dernier kilomètre en pallier qui ne fait guère de place aux doutes. 900 mètres sur le dernier kilomètre à pas moins de 11.5%, une arrivée à l’Eglise de Fayence que les puncheurs devraient apprécier.

Étape 3 du Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var 2021 ©️ Groupe Nice-Matin

Un enchaînement de cols qui doit inspirer les grimpeurs. Les yeux seront naturellement tournés vers le Col de la Madone de Gorbio où la décision finale devrait avoir lieu entre les leaders du classement général. Après deux ans et une arrivée au sommet, l’arrivée descendant vers Blausasc laisse la place à un final plus décousue où un homme fort comme malin peut s’imposer.

Vers la revanche du duel Ineos Grenadiers – Astana Premier Tech ?

Le Tour de La Provence n’a laissé que peu de place au doute. Les Ineos Grenadiers ont remis les pendules à l’heure, en écrasant toutes les autres armadas notamment celle d’Alexandre VInokourov, au Chalet Reynard. Sur le Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var, l’équipe emmenée par Ole Gabriel Rasch est tout aussi impressionnante. Bien malin celui qui peut dégager un leadership entre les deux vainqueurs de Grands Tours : Tao Geoghegan Hart et Geraint Thomas, le talentueux et prometteur Thomas Pidcock, le vainqueur de la Coppi e Bartali Jhonatan Narvaez, le vainqueur du Tour des Alpes 2019 Pavel Sivakov. Cependant, on peut raisonnablement penser que les bêtes à rouler Rohan Dennis et Dylan Van Baarle seront mis à contribution. Pourtant, trois noms pourraient se détacher. Si le jeune britannique, adepte des cyclo cross semble en forme au sortir des sous-bois. Un leadership semble prématuré et tout porte à croire que le vainqueur du Baby Giro apprendra le métier auprès de ses coéquipiers.

I’ve got no problem riding in a train. But they kind of know and understand how I want to race. I think they’re very much wanting to change their riding style and Dave has been in the media saying that. It’s good to hear.

https://www.cyclingnews.com/news/tom-pidcock-i-can-hopefully-win-a-race-or-two-this-year/

Le britannique plus volage étant prompt à se mettre aux services de ses coéquipiers. Mais aussi au tempérament plus sauvage pour être plus à l’attaque. Comme pour l’étoile de Bessèges, le vainqueur du Tour 2018 n’a pas pour habitude de performer dès le début de saison et son bloc de mai – juin est généralement plus convainquant. Encore une fois, il convient de miser sur une autre tête que celle de Geraint Thomas. Le seul colombien de la formation pourrait avoir une belle carte à jouer sur les deux premières étapes de par sa pointe de vitesse au sprint. Le seul bémol réside dans sa capacité dans les cols dans une course rythmée. Là où le franco-russe de la formation connaît parfaitement les cols autour de Monaco et Nice. Son activité le prouve. Détenteur du KOM de l’année au Col de la Madone de Gorbio (établi le 12 février). A noter que Sivakov a reconnu au cours d’une séance d’entrainement le final de l’étape 3 à partir du Col de la Madone, le 15 février dernier. Si les débuts de saison passés du Frussian ne sont guère flamboyants, l’hiver passé est le plus studieux de tous. Plus de bornes au compteur et surtout une plus grande régularité.
Cependant, face à lui le vainqueur sortant du Giro d’Italia a pris une tout autre dimension. La stature du londonien a changé. L’ouverture de saison passé était plus que convaincante avec une troisième place au classement général du Tour de la Communauté de Valence derrière Tadej Pogacar et Jack Haig. Ce qui place la performance tant l’australien survole généralement par sa forme les débuts de saison et que le vainqueur du Tour de France 2020 est au top niveau du début à la fin de saison. Gageons qui plus est que de TGH possède une petite pointe de vitesse au sprint et que sa montée du Calaone a démontré ses qualités sur des montées punchy. Ce qui était notable sur les forts pourcentages du Roccaraso au cours du dernier Giro. L’étape de Fayence pourrait être un indicateur pour départager les deux jeunes protégés de Dave Brailford. Avantage net au britannique qui a une meilleure pointe au sprint que son coéquipier franco-russe. Néanmoins, l’étape de Blausasc pourrait être le jeu d’une équipe Ineos Grenadier offensive. Dans une telle hypothèse, le rapport de force semble s’inverser.

Et si on devait parier ?

🥇 Tao Geoghegan Hart
Avec l’armada envoyée, difficile de ne pas voir un Ineos Grenadier sur la plus haute marche du podium. Le vainqueur sortant du Giro d’Italia est tout à fait armé pour viser la victoire finale du Tour des Alpes Maritimes et du Haut Var. Une victoire à 16 pour un podium à 6 chez Ladbrokes qui propose parmi les meilleures cotes du marché étranger.
🥈 Pavel Sivakov
Une incertitude planant, ne vaudrait-il pas assurer le coup ? La victoire est à 13 pour un Top 3 à 5.
🥉 Tao Geoghegan Hart > David Gaudu
Un frenchy leader de la Groupama-FDJ mais une équipe en recherche de victoires d’étape. Le vainqueur du Tour de l’Avenir 2016 voudra se tester à Fayence en vue de la Flèche Wallonne. Le matchup semble déséquilibré si les Ineos Grenadier viennent écraser la course dans le Col de la Madone. A 2.35, c’est beau.
🍫 Miguel Eduardo Flórez
Équipier du vainqueur sortant, Nairo Quintana, le colombien pourrait profiter de la méforme de son leader pour tirer son épingle du jeu. Le vainqueur du Giro d’Italia 2014 et de la Vuelta a Espana 2016 se remet de son opération aux deux genoux. Un E/W à 251 pour un Top 3 à 63,5.

Laisser un commentaire