Tour de La Provence 2021 Preview

Plan Etoile de Bessèges – Tour du Gard

Après avoir remporté son statut de ProSeries en 2020, niveau inférieur au World Tour, le Tour de La Provence 2021 peut se targuer d’un plateau relevé pour cette 6e édition. Profitant de l’annulation des courses espagnoles et sud américaines, le Sud de la France attire le peloton comme à l’Etoile de Bessèges, la semaine passée. Ce n’est donc pas un hasard de retrouver voir toutes les équipes World Tour se ruer sur les seules courses disponibles et de voir La Provence afficher un plateau de quatorze d’entre elles, ainsi que quatre Pro Continental et deux Continental. Une startlist fournie qui affiche bien des promesses.

Une édition qui favorise de nouveau un grimpeur

Une étape dont l’arrivée sera jugée en bord de Mer Méditerranée et où le vent pourrait jouer des tours au peloton pour qui saura en profiter.

Une dernière difficulté située à une quinzaine de kilomètres de la ligne d’arrivée et une arrivée en bosse, un final pour puncheurs à première vue. Mais avec 3 derniers kilomètres à 3.3%, la victoire est tout autant ouverte aux sprinteurs.

A l’image de l’édition précédente, le fer de lance de 2021 sera à nouveau le Géant Chauve de Provence paré de blanc. Le vainqueur de l’étape sera à n’en pas douter le vainqueur du Classement Général.

Une étape dont l’issue ne fait presque pas de doutes : les grosses cuisses ont un boulevard devant eux.

La Astana, équipe favorite ?

Avec le troisième (Aleksandr Vlasov) et le deuxième (Alexey Lutsenko) de l’édition 2020 et sans le vainqueur sortant, l’équipe Kazakh part favorite. Et avec de l’ambition puisque l’objectif est annoncé : remporter le classement général.

Seulement le jeune russe, dont l’objectif est le podium sur le Giro, n’est pas concerné dans la bataille pour le Classement Général. Et devrait se mettre au service de Lutsenko qui a pour habitude de commencer tambours battants les courses en début de saison. Sa pointe de vitesse est un réel avantage comparé aux autres leaders en vue des nombreux sprints bonifications. Un matelas conséquent pourrait lui être octroyé avant l’étape du Ventoux, où il avait pris la deuxième place l’an passé. Le leader annoncé des Astana ne s’en cache pas, la forme est similaire au début de saison dernière. Quand on se rappelle qu’il avait un sacré palmarès :

  • 3e à La Ciotat
  • 2e au Ventoux derrière un Nairo Quintana volant à 6.8w/kg estimé au cours de cette montée presque sèche
  • 2e du Tour de la Provence
  • 3e et 2e dans les doubles arrivées à Jebel Hafeet, derrière un Adam Yates insolant et un Tadej Pogacar déjà en vue.

Et si on devait parier ?

 Alexey Lutsenko > Aleksandr Vlasov
Un leadership annoncé en faveur du kazahk. Sur Pinny à 1.568, le genre de bet à praliner sans regret.
 Jack Haig
2e du GC à Valence qu’à la Ruta del Sol, Haig est toujours en forme en début de saison. Rien de bien étonnant pour un australien. Les habitants du Down Under ayant un climat plus propice commencent toujours leur saison plus tôt. Un podium à 4.5 vraiment pas ragoutant.
 Alexey Lutsenko
Si la logique semble tendre vers le Kazahk, sa hiérarchie est revue à la baisse par rapport à sa cote… Seulement de 4, avec un tel plateau de purs grimpeurs et notamment de colombiens, la méfiance est de mise.

Laisser un commentaire