Etape 9 Giro d’Italia 2020 Preview

Une énième journée difficile à visualiser. Que ce soit les Education First, la Team Ineos Grenadier, les Michelton Scott ou même les AG2R. Beaucoup d’équipes avec du potentiel se retrouvent sans leader avec pour seule objectif de glaner des victoires d’étape et de dynamiter la course.

4541 mètres de dénivelé attendent les coureurs pour ce dimanche. Une journée somme toute infâme pour les sprinteurs qui auront attendent de finir cette étape pour une semaine de repos bien méritée.

Une journée d’autant plus rendue infâme par les conditions climatiques exécrables. Entre pluie et vent puissant de face dès Scafa quand les coureurs redescendront vers le sud en direction de Roccaraso.

Qui dit journée montagneuse, dit chance plus importantes pour les échappées. Avec 64 premiers kilomètres totalement plats, la bataille devrait être âpre pour prendre la poudre d’escampette. Si jamais vous suivez le live Velon CC, ne soyez pas surpris de voir les coureurs à 15% dans la RedZone avec une telle première heure.

La Deceuninck Quick Step aura un gros travail de filtrage à faire. L’équipe du maillot rose verrait d’un bon œil qu’aucun coureur du Top 25 n’y figure pour pouvoir laisser filer librement.

Cependant, quand bien même le filtrage serait réussi. Avec les incertitudes liées au Covid, et le très récent test positif au Covid de Simon Yates. L’ombre d’un Giro écourté / annulé est de plus en plus présent. Le poids de la pandémie se fait de plus en plus lourd. Toutes les équipes vivent au jour le jour. C’est pourquoi d’autres équipes pourraient être intéressées pour prendre les choses en main. La Trek Segafredo et la Barheïn Merida apparaissent comme des candidats les plus crédibles.

Comme on peut le voir que les 50 derniers kilomètres, les cols sont vraiment roulants. Ce qui ne permet pas l’action dans le groupe des leaders, loin de l’arrivée au grand damne des téléspectateurs.

Avec un fort vent de face, attention aux attaques boomerang. C’est pourquoi, les leaders devraient être pour une majorité attentiste des deux derniers kilomètres. Et tenter dans le dernier qui offre une rampe punchy permettant de faire le trou. Les écarts cependant ne devraient pas être énormes.

Deuxième du Général, Pello Bilbao est sûrement le favori sont l’arrivée lui convient le mieux. Alaise dans les journées où le dénivelé s’accumulent. Dans un sprint en bosse, il est sûrement l’un des plus rapides si ce n’est le plus rapide des leaders.

Cependant les chances des échappées demeurent présentes. Les équipes de leaders étant relativement faibles et beaucoup d’équipes amoindries en quête d’étapes, Ruben Guerreiro est sans doute un gros client. Le portugais de la EF aura montré beaucoup de force lors de l’étape remportée par FilippoGanna. Rarement à l’image, j’ai pu suivre son écart avec le groupe Thomas de Gendt qu’il a stabilisé seul à 100m une très grande majorité de la montée. Ce qui en dit long sur la forme.

PRONOSTICS

Pello Bilbao vainqueur/Top 3 : 40 / 11.5 – 0.25% (Betclic/Winamax)

Ruben Guerreiro vainqueur/Top 3 : 30 / 8 – 0.25% (Betclic)

Laisser un commentaire