Qui portera au moins une fois le maillot jaune ?

Le Tour 2019 offrait en son début une rampe parfait dans les cinq premières étapes pour qu’un puncheur aille chercher le maillot jaune. Un terrain de jeu qui a inspiré Julian Alaphilippe. Attendus par les suiveurs les plus avisés, le français de la Deceuninck Quick Step n’était pas vraiment dans les cartons des bookmakers pour revêtir ne serait-ce qu’un jour la tunique jaune. Guère plus de 11% de chance lui était alloués. Bien mal leur en a pris puisque le chouchou des français, nous a fait rêver durant pas moins de quatorze jours avec le maillot jaune sur les épaules.

Quelles sont les opportunités sur ce Tour 2020 ?

Profil Etape 1 du Tour de France 2020 ©️ A.S.O.

Nice – Nice, une étape qui semble promise à un sprint royal sur la promenade des anglais. Pas vraiment de pièges, la question demeure quant à l’enchaînement de la Cote de Rimiez et la montée de Levens. Suivant le rythme, est-ce que certains sprinteurs passeront à la trappe ? Quoi qu’il en soit, le peloton devrait être conséquent à Nice et la victoire se jouer entre les hommes les plus rapides.

Profil Etape 2 du Tour de France 2020 ©️ A.S.O.

Une seconde étape autour de Nice mais cette fois la part belle sera donnée aux puncheurs et aux leaders du Général. D’une part, par le jeu des bonifications au sommet du Col des Quatre Chemins. Et d’autre part, par le placement de ce dernier. Avec un sommet situé à 9km de l’arrivée, les attaques semblent inévitables. D’autant que s’en suit une descente rapide et technique qui mènera à l’arrivée. Tous les ingrédients d’une étape feux d’artifice.

Vous l’aurez compris, c’est sur cette dernière étape que les prétendants vont se jouer le maillot jaune.

Évidemment, Julian Alaphilippe fait figure de favori. Que ce soit dans le Poggio lors de Milan San Remo, dans la cote du Bourg de Grand Champ lors des championnats de France, dans les cotes de Mutigny et de la Jallière lors du Tour 2019, le coureur de la DQS est toujours attendu. Mais son punch hors norme surprend toujours. Et souvent Alaphilippe sort seul dans de telle difficulté.

Le français de l’équipe belge a d’ailleurs reconnu l’étape mercredi. Son objectif principal est de chasser les étapes et non de courir après le Général. Seulement la Deceuninck par la voix d’Asgreen est prête à l’éventualité de défendre le maillot sur un lapse de temps court. Les équipes anticipent un éventuel Tour de France écourté à cause de la crise sanitaire. Une épée de Damoclès plane au dessus de la tête du peloton. Bien que l’équipe ne soit pas du tout construite pour la défense d’un maillot sur trois semaines. L’appel du jaune et sa saveur si particulière ne se refuse pas.

En face, un autre français n’est pas en reste dans de telles arrivées. Expert des efforts intenses entre 30″ et 2′, Benoit Cosnefroy vient aussi en chasseur d’étape sur cette édition du Tour de France. Sa première occasion se présentera rapidement. Souffrant de problèmes de dos désormais résolus lors des montées en col, le coureur d’AG2R la Mondiale n’en souffrait pas pour autant lors des montées punchy. Que ce soit lors de l’Étoile de Bessèges dans la Cote de la Tour de Bellegarde avant le confinement ou lors de la Route d’Occitanie dans la cote de Rocamadour après ledit confinement, le champion du monde espoir 2017 a montré qu’il avait l’un des meilleurs punch du monde. Et si sa 8e place dans la Cote de la Gachet à Saint Christo en Jarez lors du Dauphiné n’est pas révélatrice, son sprint en trois temps dû à un mauvais placement est un indicateur d’une très grande forme. Des sensations qu’il a lui même confirmé dans ces mots.

« Je ne fais pas souvent des erreurs dans le final, mais là, j’en ai fait une grosse et ça m’a sans doute coûté la victoire […] Je prends une place d’honneur mais j’avais clairement les jambes pour gagner »

Mais aussi dans ses actes. En abattant un travail monstre lors des Championnats d’Europe en sautant sur quantité de coups pour maintenir le scénario sprint que l’Équipe de France cherchait tant.

PRONOSTICS

Julian Alaphilippe porte au moins une fois le maillot jaune : 3 – 0.5% (Unibet)

Benoit Cosnefroy porte au moins une fois le maillot jaune : 16 – 0.5% (Unibet)

2 thoughts on “Qui portera au moins une fois le maillot jaune ?

Laisser un commentaire